L'Aga Khan III et son mausolée à Assouan - Haute Egypte

L’Aga Khan III était le prince Aga Khan. A l'âge de huit ans, il succéda à son père l’Aga Khan II, décédé en 1885. Il naquit le 5 novembre 1877 et décéda 11 juillet 1957. Il était le 48ème leader des Ismaléliens Nizarites autrement appelés Khojas, il présidait l’assemblée générale de la Société des Nations en 1937 et 1938.


Il se maria à quatre reprises, ses deux dernières épouses étaient françaises. Celle qui lui tint la main jusqu’à son dernier souffle était Yvette Labrousse, Miss France en 1930 qui, reconvertie, prit le nom de Om Habibeh et devint la Begum (la Reine) des Ismaéliens.


A la mort de l’Aga Khan III, la Bégum respecta le dernier souhait de son époux : lui ériger un mausolée, mausolée qui domine le Nil et la ville d’Assouan sur une dune s’ouvrant sur le Désert Libyque.
La Begum naquit le 5 février 1906 à Sète et s’éteignit le 1er juillet 2000 au Cannet.
De la mort de son époux jusqu’à son propre dernier souffle, lorsqu’elle venait vivre dans la villa au bord du Nil, au pied de la colline du mausolée, chaque jour, elle déposait une rose rouge sur la tombe de son défunt mari.


Le mausolée fut un temps ouvert au public, puis la Bégum en décida sa fermeture pour préserver la sérénité des lieux.
Lorsque vous vous rendrez à Assouan, votre regard se portera forcément vers le mausolée digne, imposant, majestueux.

Paysages de la Drôme Provençale et le Musée de l'Olive à Nyons - France

Les paysages de la Drôme provençale sont un patchwork agricole cousu de champs de lavande, d'oliveraies et de vignes. Comme je l'avais déjà mentionné, je suis impatiente de découvrir cette région au printemps et en été pour y redécouvrir ces mêmes paysages avec les couleurs de chaque saison.
Actuellement, je vous écris en souriant. En effet, je me remémore mon weekend où j'y ai vécu dans ce laps de temps toutes les météos, je m'explique : le vendredi il faisait un soleil splendide, le samedi, il s'abattait une pluie diluvienne sous un vent violent et le dimanche matin... il neigeait toute la matinée pour que le soleil et le mistral reprennent du service en début d'après-midi !! Incroyable, n'est-ce pas ? Et pourtant bien véridique!
En admirant les collines qui m'entouraient, me vint aussitôt à l'esprit qu'elles étaient d'âge jurassique, et je ne m'étais point trompée.
De nombreuses grottes ont protégé nos ascendants préhistoriques. Au musée oléicole de Nyons dans l'enceinte de la coopérative que je vous présenterai en photographie d'ici quelques instants, vous pourrez admirer un fossile de 90 millions d'années (né bien avant la venue de l'Homme). Je ne manquerai pas de contacter les diverses associations d'archéologie de Nyons en espérant pouvoir, à l'occasion, participer à certaines fouilles ou plus simplement en apprendre davantage sur la région au cœur de son histoire.
Après les mots, je vous laisse découvrir mes photographies qui sauront, je l'espère, agrémenter mes phrases et vous donneront l'envie de respirer le parfum pur de cette contrée française loin (pas tant que cela d'ailleurs !) des grandes villes bruyantes et polluées sans âme, car à mes yeux le béton n'a aucune expression, il est aussi froid que son apparence contrairement aux mas en pierre de taille à la grosse porte en bois qui couine l'hiver remplacée par un voile en plastique ou en perles l'été qui tintera pour éviter les mouches tout en laissant l'air estival emplir la pièce sans faire entrer la chaleur. Combien de souvenirs d'enfance remplissent mon cœur à l'instant où je vous écris, souvenirs provençaux, méridionaux d'une Provence qui s'est éteinte à 90%, alors mon cœur saigne pour un passé indélébile dans mon esprit et pourtant effacé d'un présent sans âme.
Je vous souhaite une belle promenade silencieuse ; désolée de ne pouvoir incorporer le chant des oiseaux, celui des cigales qui dorment encore, le bruit du vent caressant les feuilles de chênes, le bruissement des feuilles séchées sous les pas des sangliers et des faisans...
Voici un des départements sereins qui conserve encore sa pureté, son identité, son charme intemporel.

Paysages de la Drôme provençale et son charmant village de Venterol (photos prises du 20 au 22 février 2015) © Sylvie Barbaroux


Le musée oléicole dans la coopérative de l'olive à Nyons. Photos prises le vendredi 20 février 2015 
© Sylvie Barbaroux


Le Vieux Village de Grignan et son Château - La Drôme Provençale - Sud de la France

La Drôme, voici un département français que je découvre davantage à chacun de mes déplacements en son coeur, et j'ose vous l'avouer : il me séduit de plus en plus.
Son Sud, dans les alentours de Valréas, Nyons, a conquis mon coeur et a su me charmer. J'aurai le plaisir de vous en présenter quelques clichés prochainement ; je suis déjà impatiente de découvrir ses paysages au printemps et en été où, incontestablement, les couleurs qu'ils me révéleront alors seront aussi puissantes que les parfums que dégageront les champs de lavande, les vignobles et les oliveraies. Dans ce département, j'y ai retrouvé tout le charme de la Provence de mon enfance et me nourrit de sa plénitude, de son silence, de son bien-être vital loin du brouhaha et de la pollution des grandes villes.
Vivement la retraite !
En attendant, pour aujourd'hui, je vous présente la vieille ville de Grignan et son Château.
De nombreux châteaux se distinguent au sommet d'une colline, on ressent alors la puissance médiévale de la Papauté d'Avignon.
Le château de Grignan date du XIème siècle et domine son village depuis une butte rocheuse. Le château a subi de grandes dégradations lors de la Révolution Française et l'on distingue les nombreuses restaurations menées au fil du temps.
Au XVIIème, la Marquise de Sévigné y séjourna avec sa fille Françoise-Marguerite qui deviendra Comtesse de Grignan par mariage. la Marquise de Sévigny y repose dans la petite chapelle au pied du château.
Depuis 1979, le Château de Grignan appartient au département de La Drôme qui le restaure, l'ouvre au public et y organise chaque été des festivités. 
Le château présente des gargouilles très originales que vous découvrirez dans le diaporama en cliquant sur la photographie ci-dessous.
Bonne visite à vous !

© Sylvie Barbaroux 20 février 2015

La noblesse du fruit confit provençal - Gourmandise - Idée cadeaux - Saint Rémy de Provence

Je n'ai pas coutume d'écrire un article publicitaire, pourtant, aujourd'hui, j'ose !
La semaine dernière, il me fallut trouver un cadeau noble et original pour offrir à un couple de jeunes parents.
Un bibelot ? Trop encombrant. Des fleurs ? Risque d'allergies. J'optai alors pour une gourmandise artisanale qui saurait faire plaisir et marquer l'événement fêté : des fruits confits achetés directement chez le confiseur producteur.
Après une heure de route, je me trouvai dans la charmante ville provençale de Saint Rémy de Provence, patientant jusqu'à l'ouverture de la boutique aux vitrines gourmandes.
Le confiseur Lilamand suit la tradition familiale fondée en 1866. L'épouse de Pierre Lilamand m'accueillit et je tombai sous le charme de la boutique et de l'accueil fort convivial.
Mes yeux ne surent plus où se poser ! Calissons, sirops fruités, fruits au sirop, confitures et tous les fruits brillants de sucre !
Ma décision se porta vers le coffret d'un kilogramme de fruits confits ; grande fut ma joie de constater, en les offrant, les yeux pétillant de gourmandise des jeunes parents heureux en tous sens !
Alors, si parfois vous n'avez plus d'idées cadeaux, en voici une qui saura faire le bonheur des gourmands et de leurs papilles !

© confiserie-lilamand.com

Si j'ai éveillé votre curiosité, cliquez sur les photographies pour accéder au site du confiseur.


Le nouveau musée des antiquités du Caire - Egypte

Depuis 2012, le nouveau projet pharaonique égyptien a débuté : la construction du nouveau musée des antiquités du Caire.
Les travaux avancent bien, d'après les informations que j'ai reçues.
Ce musée sera considéré comme le plus grand du monde. Y seront exposés des objets jamais exposés jusqu'au jour de son ouverture prévue en 2017, en plus des autres merveilles égyptiennes antiques.
Il semblerait que l'actuel musée au Caire sur la Place El Tahrir ne disparaîtra pas, cependant, le nouveau bâtiment sera en complément du premier par ses exclusivités.
Le nouveau musée se trouve à deux kilomètres derrière les pyramides de Guizeh ; il ne sera pas possible de se rendre en déambulant nonchalamment à pied, le taxi sera indispensable à moins qu'une rame de métro soit prévue, car même en prenant ce moyen de transport et sortir à Guizeh, une longue marche sera nécessaire et bien méritée ! 
Le bâtiment aura trois étages et sera composé de nombreuses salles d'expositions, de conférences, des salles de formations, un musée pour enfants (musée des enfants dans l'actuel musée inauguré en 2010 détruit durant le Printemps égyptien en 2011) des restaurants, des parkings... le tout sur une superficie de 480 000 m² dont 35 000 m² consacrés aux expositions permanentes, temporaires.
L'Egypte antique pourra satisfaire les visiteurs qui la découvriront alors de sa préhistoire à son extinction.
Un beau projet de cinquante millions de dollars qui, je l'espère, fera revenir le visiteur en terre de Khemet et ravira les passionnés habitués de fouler les sables égyptiens.
En attendant son ouverture, découvrons quelques photographies de ce projet pharaonique qui voit le jour.





Bonne et Heureuse Année 2015 !

A mes yeux, une année est un collier de 365, 366 perles. Chaque journée passée est une perle enfilée sur un fil de vie.
Une perle de plastique pour un jour sans éclat, une perle de culture, une perle fine, une perle noire pour des journées plaisantes.
L'année terminée, le collier est fermé et entreposé dans le coffre à bijoux de notre vie.
Le nombre de colliers est le poids de nos années vécues.
En ce nouvel an, je vous souhaite de glisser chaque jour une perle brillante et délicate pour que votre année soit la plus agréable et clémente possible.


C'est sous un soleil radieux sur le port de Marseille que je vous présente tous mes meilleurs voeux pour 2015 !

Sylvie B.

Les dix plaies d'Egypte

La sortie prochaine du film Exodus éveille le débat sur les dix plaies d'Egypte.
J'avais eu l'occasion de suivre un documentaire sur le sujet fort intéressant. En effet, des chercheurs avaient trouvé que ces plaies affligées à l'Egypte n'avaient rien de magique ou de sorcier. Tout n'était qu'une série de faits naturels comme le ciel obscurci était dû à une très forte éruption volcanique venant sans doute de Santorin. Les eaux du Nil se colorant soudainement en rouge sang, résultat d'un flux important de limon, etc.
Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l'article publié par sciencesetavenir.fr

©sciencesetavenir.fr Ridley Scott Les 10 commandements épisode biblique de l’Exode Fléau Pharaon Moïse

Mon Ode Nostalgique - Prose

Le vent, la pluie, le vent et la pluie.
Leur chant s'évade des platanes
Dans une danse agressive.
Je ferme les yeux
Et n'ouvre que mon ouïe.
Alors, ma mémoire s'éveille.
Je me remémore des instants libyens
Où, allongée sous la tente plantée dans le sable d'une plage abandonnée,
J'écoutais le Guibli* souffler
Ne sachant plus si la mélodie colérique
Venait de la toile maltraitée
Ou des vagues mourant sur le récif,
Ou du vent giflant le feuillage des eucalyptus.
Je sors enfin de mes rêves.
Me voici prisonnière de la réalité :
Le temps passe, passe trop vite
Et les souvenirs peuvent m'égayer comme m'attrister.
Une larme perle sur mes joues.
Pourtant, optimiste, je suis heureuse d'avoir vécu
Dans un pays aujourd'hui dévasté
Par des êtres irraisonnés.

© Sylvie Barbaroux le samedi 29 novembre 2014

* Guibli : vent violent libyen

Ma présence au 3ème Salon du Livre Philosophique et Maçonnique à Cannes

Cet été, je fus conviée à participer au 3ème Salon du Livre Philosophique et Maçonnique organisé par le Cercle Cannes Azuréa à Cannes, les 11 et 12 octobre 2014.
De nombreux auteurs présentèrent leurs ouvrages dans une grande convivialité. Malgré une météo orageuse et capricieuse, les visiteurs furent nombreux et les échanges idéologiques et passionnels des plus enrichissants.




Le samedi soir, un dîner animé fut organisé. Pièces de théâtres, musique, chant agrémentèrent l'atmosphère "bonne humeur" qui régnait dans l'assemblée.
Puis, Marco Virginio Fiorini donna une conférence présentant le sujet de son livre Les architectes égyptiens dévoilés.




Durant ces deux journées, de nombreuses conférences furent organisées ; le dimanche, je quittai mon stand pour écouter Luca Peis sur Pérémherou Le Livre des Morts de l'Egypte ancienne.


Ce weekend fut nourri de rencontres avec des contacts Facebook, des auteurs avec lesquels j'ai sympathisé et la venue de collaborateurs professionnels qui ont fait le déplacement pour me saluer.
Bien que l'auteur soit un être solitaire habité par sa passion et ses idées qu'il pose sur papier, sa plus grande récompense reste l'échange avec les visiteurs et des confrères lors de Salons ; ainsi sort-il de son isolement pour s'ouvrir à ses lecteurs !



Le Château de La Barben - Provence - France

J'avais déjà visité le Château de La Barben, mais il y a plus d'une décennie de cela, aussi ai-je pris la décision de le redécouvrir.
Château habité, privé, je me doutais bien que je ne reverrais pas les mêmes pièces qu'auparavant, et je ne m'étais point trompée, pour mon plus grand bonheur.
C'est sous un soleil royal que les portes me furent ouvertes pour plus d'une heure de visite guidée après avoir déambulé nonchalamment le long du jardin à la française, au style noble de Le Nôtre. A ma grande surprise, je vis un couple de jeunes mariés asiatiques poser pour immortaliser leur union.
Avant de vous présenter mes photographies (photographies à l'intérieur strictement interdites), je vais vous conter un brin d'histoire de ce château provençal.

HISTORIQUE:

Il daterait de 1064. Seules les tours furent érigées alors directement sur un rocher, dont la vue était imprenable en cas d'invasion. Véritable forteresse médiévale, elle appartenait au Roy René, qui la vendit à Jean de Forbin en 1474. L'agrandissement du château fut entrepris progressivement. Lors d'une révolte des Cascavéous en 1630, une partie fut détruite, cependant, les successeurs de Forbin prirent le soin, avant de s'enfuir pour se protéger, de prendre tous les meubles. De retour au bercail, les meubles reprirent leur place initiale. La famille de Forbin en resta propriétaire durant cinq siècles puis vendit le château à André Pons en 1963.
A ce jour, la famille Pons y demeure et fait revivre le château en le faisant visiter, en organisant des animations avec deux jeux de piste autour du château et en proposant des chambres d'hôtes dans des chambres féeriques où les repas seront servis dans la salle à manger du château, dans la cuisine médiévale (que l'on visite), ou en terrasse.

A 20 km d'Aix-en-Provence, juste après la petite ville de Pélissanne, je vous conseille la visite de ce joyau médiéval dans un paysage reposant, verdoyant où vous n'aurez que la nature pour voisinage.
Si vous souhaitez davantage d'informations, rendez-vous sur le site officiel du château.
Marius Granet avait dit à propos du Château de La Barben : "Le plus pittoresque et le plus ancien château de Provence" !
Damoiselle, Damoiseau, à présent, je cède ma place à la découverte photographique !

© Sylvie Barbaroux - 27 septembre 2014

Top Articles / 7 jours