Soirée Folklorique Crétoise - Danses et Musiques dans le Village de Zakros - Crète - Grèce - Mai 2018

Kalimera (bonjour) !

Pour vous faire patienter sur la suite du musée d'Héraklion et du dossier sur la civilisation minoenne, je vous présente deux arts crétois à travers ses danses et musiques.
L'an dernier je vous avais déjà présenté la soirée folklorique organisée dans le restaurant Votomos du village de Zakros.
Cette année, c'était la même équipe de danseurs et de musiciens qui ont animé cette soirée, toujours pleine de convivialité. Les deux musiciens sont des frères jumeaux, Vaggelis et Manolis.
Ces danses sont l'image de la vie paysanne, du terroir. Pour avoir été invitée à monter sur scène l'an dernier et cette année, je peux vous assurer que ces tout petits pas ne sont pas si simples à faire et loin de la détente. Mais dès que le rythme entraîne le danseur, la danseuse, j'avoue qu'il est bien difficile de s'arrêter !
En cliquant sur la photographie postée ci-dessous, vous accéderez à mon album.
Mais que serait une danse sans musique ? Mes vidéos combleront ce manque !
Je vous souhaite un agréable moment.
Kalistera (bonsoir) !

© Sylvie Barbaroux - Mai 2018

Place aux danses en musique !
Cliquer sur le lien pour accéder à cette vidéo.


Cliquer sur le lien pour accéder à cette vidéo.

© Sylvie Barbaroux - Souvenirs de mon second voyage en Crète - Mai 2018

L'Eclipse Totale de la Lune le 27 Juillet 2018

Le 27 juillet 2018, le ciel nocturne nous offrait un magnifique spectacle céleste : l'éclipse totale de la Lune. Ce qui m'a le plus touchée lors de cette soirée fut l'éclat de Mars. La pleine Lune rousse disparut totalement pour renaître d'un blanc immaculé. 
Je n'ai pas réussi la mise au point de l'appareil photographique, néanmoins, je partage avec vous ce souvenir céleste à travers un album photos et une petite vidéo où Mars est la star !
J'aurais tant aimé me trouver en Egypte ou en Crète pour admirer ce spectacle, là où la Lune est plus proche de la Terre, plus grosse, plus claire, plus flamboyante...
Cliquer sur la photographie pour accéder à l'album.

© Sylvie Barbaroux

"Lorsque Mars frétille et que la Lune retrouve sa lueur"

L'Eglise Orthodoxe Byzantine de la Panaghia Kera à Kritsa en Crète - Grèce - Vidéo Mai 2018

L'an dernier, je vous avais présenté l'église orthodoxe byzantine de la Panaghia Kera que je découvrais pour la première fois.
En mai dernier, j'ai refait le même périple, cela peut surprendre, mais j'avais envie de revoir certaines villes, certains sites, palais, et la grande surprise fut d'avoir vu de nouvelles choses bien intéressantes, que je partagerai avec vous à travers mes prochains articles.
Cette année, je vous présente cette église en vidéo, où vous pourrez, je l'espère, en apprécier ses charmes artistiques. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur la photographie ci-dessous.

Photo © Sylvie Barbaroux

Civilisation Minoenne Partie 1 - Le Musée d'Héraklion - Histoire - Crète - Grèce - Mai 2018


L'an dernier,à la même période et pour la première fois, je découvrais la Crète, cette île bénie des dieux et dont la civilisation minoenne m'a merveilleusement éblouie.
Cette année, j'y suis retournée et en suis revenue, une fois de plus, conquise.
Je posterai des articles sur des sujets similaires à l'an dernier, aussi, je ferai en sorte de vous les présenter davantage étoffés avec plus d'histoire et des photographies différentes.
Dimanche 20 mai 2018 au matin, la journée commença par la visite du Musée d'Héraklion. Vous pouvez déjà remarquer que l'an dernier l'entrée au musée coûtait 2€, le ticket d'aujourd'hui est à 16€, mais sachez qu'il sert pour l'entrée du Musée d'Héraklion mais aussi pour celle du palais de Cnossos, donc, il est à conserver précieusement.

Avant de partager mes souvenirs crétois et le musée d'Héraklion, je vous propose une rapide présentation de la civilisation minoenne, très peu connue, période qui n'est jamais abordée dans des documentaires historiques, ce qui est bien dommage. J'intègre, dans cette article, les photographies du musée d'Héraklion pour vous proposer une visite guidée à travers les différentes périodes de cette civilisation la plus ancienne qui se soit développée en Europe.
Cela vous permettra, je l'espère, de mieux comprendre, de mieux apprécier les objets exposés au musée antique d'Héraklion, les palais de Cnossos, de Phaestos, de Zakros, le cimetière minoen d'Armeni.

LA CIVILISATION MINOENNE

Sir Arthur Evans acheta les terres du palais de Cnossos pour les fouiller. Il est considéré comme le fondateur de l'archéologie minoenne. Afin d'étudier cette civilisation, il institua un système la divisant en trois : Minoen Ancien, Minoen Moyen et Minoen Récent en se basant sur les différents styles de céramiques, cependant son avis ne fut pas celui de tout le monde. Nicolas Platon opta certes sur les céramiques mais aussi sur les différentes vies au sein des palais allant de leur construction, à leur destruction, puis de leur reconstruction à leur fin définitive.

* La chronologie de la civilisation minoenne se décline comme suit :
- La Période Néolithique : de ? à 2 600 avant J.C.
- La Période Prépalatiale ; de 2 600 à 2 000 avant J.C.
- La Période Protopalatiale : de 2 000 à 1 700 avant J.C.
- La Période Néopalatiale : de 1 700 à 1 400 avant J.C.
- La Période Postpalatiale dite aussi Mycénienne : de 1 400 à 1 100 avant J.C.

* La nomenclature :
- La Période Prépalatiale : Minoen Ancien I
                                        Minoen Ancien II
                                        Minoen Ancien III
                                        Minoen Ancien IA
- La Période Protopalatiale : Minoen Moyen IB
                                            Minoen Moyen II
- La Période Néopalatiale : Minoen Moyen III
                                          Minoen Récent I
                                          Minoen Récent II
                                          Minoen Récent IIIA
- La Période Postpalatiale dite aussi Mycénienne : Minoen Récent IIIB et C

Les datations de ces périodes minoennes ont été guidées par des inscriptions et des objets retrouvés en Crète et en Egypte prouvant aussi les nombreux échanges entre les deux pays dans l'antiquité.

La construction des palais de Cnossos, de Phaestos et de Mallia ainsi que l'arrivée du cuivre ouvrent la Période Prépalatiale.
La Période Protopalatiale a été déterminée par la construction des palais et leur destruction.
La Période Néopalatiale est basée sur leur reconstruction jusqu'à la destruction du palais de Cnossos.
La Période Postpapaltiale ou Mycénienne est considérée comme la période où les trois palais auraient été abandonnés jusqu'à la conquête dorienne.

Quelques explications sur chaque Période
LA PÉRIODE NÉOLITHIQUE ET PREPALATIALE

Période datant d'environ 8 000 avant J.C.
Le peuple de la Crète néolithique vivait dans des grottes, puis se mit à construire des habitations primitives en pierres, en briques, en branchages, dont des vestiges ont été retrouvés à Cnossos et Phaestos. L'agriculture et l'élevage virent le jour, on pêchait, on chassait, et on utilisait des outils de pierre polie.
Puis la céramique naquit. Son évolution a eu une grande place dans l'évolution de la civilisation minoenne. Faire à la main, sans tour, elle était cuite au feu ouvert, non pas dans un four à cette période. Dans les premiers temps, les vases étaient grossiers et bruts.

© Sylvie Barbaroux
Progressivement, la céramique fut polie et décorée avec des motifs incisés, points, zigzags, et remplis d'une pâte blanche ; des taches rouges et noires pouvaient apparaître et étaient dues à une mauvaise cuisson. Puis les formes évoluèrent.

© Sylvie Barbaroux
Toute civilisation est aussi basée sur une croyance. Dans le Néolithique crétois, des figurines grossières féminines étaient des offrandes votives - parfois aussi représentées par des animaux - mais elles symbolisaient aussi la Grande Déesse, qui sera adorée durant fort longtemps sur l'île.

© Sylvie Barbaroux

© Sylvie Barbaroux
Les défunts étaient déposés dans des grottes et dans des cavités rocheuses.

Puis, au milieu du troisième millénaire avant J.C., des hommes venant d'Asie Mineure migrèrent sur les Cyclades, la Grèce et la Crète (qui ne faisait pas partie de la Grèce, elle n'y est rattachée que depuis 1913). Ces nouveaux y arrivés introduisirent le cuivre ; le Néolithique passa la main sur la période Prépalatiale.

© Sylvie Barbaroux
Cette nouvelle période se caractérisa par le développement de la navigation et l'ouverture aux autres peuples étrangers avec des échanges commerciaux, artisanaux et politiques. Ces pays étaient, entre autres, l'Egypte, l'Asie Mineure, la Mésopotamie, la Libye.
La céramique prépalatiale était souvent noire du style de Pyrgos, les formes évoluent, les décorations aussi. Les petits vases cylindriques appelés "pyxides", les grands gobelets, des cruches à bec, décorés de lignes rouges marquent un tournant dans la période historique.
Les morts continuèrent à être enterrés dans des grottes et pourtant, les premières tombes à coupole d'un diamètre de 5 à 10 mètres firent leur apparition. Elles avaient le toit en encorbellement de pierre et les murs épais. Pour faire de la place pour les "nouveaux arrivants", les restes osseux des précédents occupants étaient brûlés.
Ces sépultures étaient collectives, réservées aux habitants du village. Malgré cette évolution urbaine, des grottes restèrent encore un peu habitées, le logement et la structure des villages furent un immense progrès.
Les maisons avaient des murs épais et cloisonnées en plusieurs pièces, chambres.
La céramique continua sa progression avec des cruches, des vases à bec, des tasses à pied. Puis à la fin de la Période Prépalatiale, les décors polychromes furent une véritable révélation.

© Sylvie Barbaroux

© Sylvie Barbaroux
Les villageois, alors bien sédentaires, cultivaient l'olivier, les vignes, différentes céréales, et s'occupaient de leurs troupeaux de moutons, de chèvres (comme aujourd'hui encore !), des bœufs, vaches, porcs.
L'évolution se révéla aussi par l'arrivée des tours de potier, des poids pour métier à tisser, les sceaux naquirent pour marquer les cruches de vin ou des documents importants.
Il semblerait que les relations avec l'Egypte antique étaient importantes surtout dans les échanges des savoirs comme pour tailler, polir la pierre.
Mais il n'y avait pas que la céramique, les pierres polies, les outils et armes en cuivre, il y avait aussi les bijoux, d'une délicatesse exceptionnelle.
L'or et les pierres semi-précieuses venaient de mines égyptiennes, sans doute du Sinaï, du désert Arabique, de l'Asie Mineure.
Lorsque j'ai vu ces bijoux minoens, je n'ai pu m'empêcher de les comparer à ceux admirés durant des années dans les musées égyptiens. Sans doute que l'art de la joaillerie minoenne vient du talent des artisans égyptiens antiques.

© Sylvie Barbaroux
Le cristal de roche, les améthystes, la cornaline, le cuivre venaient des mines crétoises. L'argent devait être importé des Cyclades.
Les sceaux, sans doute inspirés par l'Egypte antique et l'Asie Mineure, étaient faits en os, en stéatite et en ivoire qui venaient d'Egypte et de Syrie. Et l'écriture, me direz-vous ? Justement, tout débuta grâce à ces sceaux dont leurs inscriptions présentaient des lignes, des animaux. La Période Protopalatiale débutait.

Quelques Recettes Simples Crétoises - Crète - Grèce

© Sylvie Barbaroux - Voyage en Crète Mai 2018 - Restaurant Marilena à Elounda

Je ne suis pas en mesure de vous présenter toutes les recettes crétoises, ni toutes celles des mets dégustés, cependant, je vais vous présenter quelques plats simples à réaliser qui sauront vous régaler cet été.
Il est de coutume de mettre tous les plats sur la table, entrées, plats chauds, sous forme de mezzé, dakos.
En Crète, on déguste un porc et des pommes de terre délicieux, fondants.
A Zaros, la taverne (restaurant) Votomos vous servira une délicieuse truite fraîchement pêchée.

Tsaziki :
Ne prenez pas de yaourts dits "à la grecque" car ils n'ont rien de comparable avec ceux de Grèce. Optez pour du fromage blanc.
Détailler un concombre en tous petits morceaux. Mettre dans un petit saladier, mélanger du fromage blanc, très peu d'ail, de l'aneth, de la menthe.
Dégustez !

Brochettes :
Les viandes sont parfumées par du paprika et du safran avant la grillade.

Kebab :
Viande hachée avec oignon haché, persil, paprika. Concocter de "petits boudins", faire griller.

Le riz :
Parfumé au safran, cuit avec du vermicelle comme en Turquie et en Moyen Orient, avec un petit filet de crème liquide.

Pâtes :
Les Kritharaki ou langues d'oiseau vous seront parfois servis.

Salade :
La salade crétoise se présente avec des tomates, du concombre, parfois des pommes de terre cuites à l'eau coupés en gros morceaux, additionnés d'oignon rouge coupé en lamelles, de feta, d'olives vertes ou noires, ajoutez de la marjolaine, de l'aneth. 
En assaisonnement, juste un filet d'huile d'olive.
Si vous avez du pain dur, faites-le griller et ajoutez-le à votre salade.

Dolmades ou feuilles de vigne :
Faites cuire du riz blanc.
Dans une poêle, faites fondre des échalotes dans de l'huile de sésame et ajoutez-les au riz cuit. Ajoutez des pignons de pin, de la cannelle si vous aimez, de la coriandre fraîche.
Rincez des feuilles de vigne non traitées, ébouillantez-les rapidement.
Déposez une cuillère à soupe de farce sur la nervure de chaque feuille, pliez-la en rabattant les bords de la feuille à l'intérieur, puis roulez-la.
Déposez les feuilles de vigne roulée dans une casserole, ajoutez du jus de citron, un peu d'eau, couvrez et laissez mijoter une demi-heure à couvert, puis enlevez le couvercle et poursuivez la cuisson à feu doux environ un quart d'heure jusqu'à ce que le jus disparaisse, sans laisser sécher les feuilles garnies.
Servez-les tièdes ou froides.

Fruits de mer :
Farinez crevette, petits poulpes, lamelles de calamars et faites frire.

En dessert :
Les fruits pleins de soleil sont servis, surtout les très bonnes oranges, des pommes, des fraises suivant la saison, des petites bananes, des kiwis de l'île.
Le délicieux yaourt grec, dense, avec un peu de miel de thym.

Les gâteaux sont principalement des pâtisseries orientales, empreinte ottomane.

Terminez votre repas avec un petit verre de Raki ou d'Ouzo !

Buste Pharaonique - Musée d'Héraklion - Crète - Grèce

La Crète, dans l'antiquité, avait des relations politiques, économiques avec l'Egypte. Cette année, j'ai pris le temps de m'écarter du groupe pour me rendre dans une salle du musée d'Héraklion qui avait attiré mon attention, l'an dernier. Il s'agit d'une salle qui présente de sublimes statues. Avant de leur consacrer un article sur mon blog, je vous présente une statue qui prouve l'échange entre les deux pays (à l'époque, la Crète était indépendante et ne faisait pas partie de la Grèce). Amenotep III fut reçu par Minos au palais de Knossos, un des Ramsès (la guide n'a pu me préciser lequel, Ramsès III ou IV) était reçu sur cette île dite celle de Zeus. Le scarabée avait une symbolique pour les Minoens, nombreux rapprochements et similitudes avec les dieux et les déesses.


© Photo Sylvie Barbaroux - Musée d'Héraklion le 20 mai 2018

Articles populaires

Thèmes à découvrir

Egypte (808) Archéologie (337) Monuments (275) France (247) Art (185) Peuples (167) Découvertes (132) Louxor (130) Musées (128) Pharaons (125) Tombes (111) Le Caire (99) Expositions (96) Musique (91) Maroc (81) Festivités (73) Livres (72) Nubie (67) Rites (66) Recettes (65) Animaux (64) Mon Actualité (63) Flore (62) Alimentation (49) Turquie (49) Pionniers (46) Afrique (37) Libye (36) Divinités (33) Italie (33) Désert Libyque (31) Danses (30) Transports (30) Crète (27) Europe (26) Tunisie (26) Grèce (25) Associations (24) Commerce (18) Santé (17) Pratique (16) Métiers (14) Pérou (14) Cinéma (12) Poèmes (11) Paysages (9) Sport (8) Temples (8) Voyages (8) Hôtels (6) Films (5) Cameroun (4) Dédicaces (4) Mode (4) Burkina Faso (3) Langues (3) Mauritanie (3)