Paysages de la Drôme Provençale et le Musée de l'Olive à Nyons - France

Les paysages de la Drôme provençale sont un patchwork agricole cousu de champs de lavande, d'oliveraies et de vignes. Comme je l'avais déjà mentionné, je suis impatiente de découvrir cette région au printemps et en été pour y redécouvrir ces mêmes paysages avec les couleurs de chaque saison.
Actuellement, je vous écris en souriant. En effet, je me remémore mon weekend où j'y ai vécu dans ce laps de temps toutes les météos, je m'explique : le vendredi il faisait un soleil splendide, le samedi, il s'abattait une pluie diluvienne sous un vent violent et le dimanche matin... il neigeait toute la matinée pour que le soleil et le mistral reprennent du service en début d'après-midi !! Incroyable, n'est-ce pas ? Et pourtant bien véridique!
En admirant les collines qui m'entouraient, me vint aussitôt à l'esprit qu'elles étaient d'âge jurassique, et je ne m'étais point trompée.
De nombreuses grottes ont protégé nos ascendants préhistoriques. Au musée oléicole de Nyons dans l'enceinte de la coopérative que je vous présenterai en photographie d'ici quelques instants, vous pourrez admirer un fossile de 90 millions d'années (né bien avant la venue de l'Homme). Je ne manquerai pas de contacter les diverses associations d'archéologie de Nyons en espérant pouvoir, à l'occasion, participer à certaines fouilles ou plus simplement en apprendre davantage sur la région au cœur de son histoire.
Après les mots, je vous laisse découvrir mes photographies qui sauront, je l'espère, agrémenter mes phrases et vous donneront l'envie de respirer le parfum pur de cette contrée française loin (pas tant que cela d'ailleurs !) des grandes villes bruyantes et polluées sans âme, car à mes yeux le béton n'a aucune expression, il est aussi froid que son apparence contrairement aux mas en pierre de taille à la grosse porte en bois qui couine l'hiver remplacée par un voile en plastique ou en perles l'été qui tintera pour éviter les mouches tout en laissant l'air estival emplir la pièce sans faire entrer la chaleur. Combien de souvenirs d'enfance remplissent mon cœur à l'instant où je vous écris, souvenirs provençaux, méridionaux d'une Provence qui s'est éteinte à 90%, alors mon cœur saigne pour un passé indélébile dans mon esprit et pourtant effacé d'un présent sans âme.
Je vous souhaite une belle promenade silencieuse ; désolée de ne pouvoir incorporer le chant des oiseaux, celui des cigales qui dorment encore, le bruit du vent caressant les feuilles de chênes, le bruissement des feuilles séchées sous les pas des sangliers et des faisans...
Voici un des départements sereins qui conserve encore sa pureté, son identité, son charme intemporel.

Paysages de la Drôme provençale et son charmant village de Venterol (photos prises du 20 au 22 février 2015) © Sylvie Barbaroux


Le musée oléicole dans la coopérative de l'olive à Nyons. Photos prises le vendredi 20 février 2015 
© Sylvie Barbaroux


Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours