Akhenaton l'hérétique

Son nom était tout d'abord Amenotep IV. Nous allons découvrir le pourquoi de son changement.
Né de l'union de Tiy, sa mère (d'origine modeste et nubienne) et d'Amenotep III, à la mort de ce dernier, Amenotep IV monta sur le trône.
Bien des mystères plânent sur le règne d'Amenotep IV, sans doute cela le rend-il plus mystérieux encore...
Les égyptologues ne savent pas s'il a régné en corégence ou réellement à la mort de son père.
Si cela en était le cas, il serait donc devenu pharaon à l'âge de 12 ans!
Tandis que le clergé d'Amon était tout puissant dans le pays, et qu'étaient vénérés les centaines de dieux et déesses que l'Egypte a toujours connu (ou presque), Amenotep IV, autrement appelé à tort Amenophis IV, réforma la religion égyptienne par amour d'Aton, force et bienfaisance du soleil grâce auquel toutes vies sont possibles sur Terre.
Ce fut une révolution qui déplut aux clergés qui ne pouvaient plus voir main mise sur le pays et sa politique.
Il quitta avec sa famille la capitale de Thèbes pour en fonder une nouvelle : Akhetaton, à Tell el Amarna, dont il reste encore quelques ruines.
Il révolutionna aussi l'art.
Il se fit représenter entouré de son épouse, la belle Nefertiti, et de ses filles. La douceur et le bien-être familiaux étaient visibles, où les scènes de vie sont d'une extraordinaire réalité. La famille protégée par les rayons d'Aton où chaque extrémité possède une petite main semblant caresser les membres de la famille royale.
Les caractéristiques des personnages royaux tant en sculpture qu'en gravure murale semble présenter soit une malformation congénitale du corps de Pharaon, diforme, relativement féminin, et les crânes de toute sa famille encéphalés, avec une grosse bosse derrière la tête, soit la volonté de ne pas déifier les personnages, les communs mortels qu'ils soient royaux ou non.
Akenaton n'était pas intéressé par le pouvoir, il préférait profiter de l'existence. Aussi l'empire se désagrégea rapidement, et les révoltes et complots menés par les prêtres d'Amon mis en retraite ne tardèrent pas à détruire l'idéal de ce précurseur du monothéïsme.

Entre Akhenaton et Nefertiti l'amour ne semble plus être d'actualité, ils se brouillèrent vers la fin de son règne. On ne sait réellement pourquoi, mais il associa un certain Smenkhkarê au trône qui eut pour épouse royale une des filles d'Akhenaton, Meritaton.
Nefertiti bénéficia d'une titulature, alors qu'elle s'était retirée dans le palais nord ; apparemment, elle continua à régner malgré tout près de son gendre.
Tandis que des conflits extérieurs éclataient, Akhenaton décida de se réconciler avec le clergé d'Amon. Il retourne à Thèbes et laissa Nefertiti à Amarna.
Nefertiti accueilla le jeune Tout-Ankh-Amon dans son palais (nous ne sauvons toujours pas sa lignée généalogique envers Akhenaton).
Le clergé d'Amon reprit peu à peu son importance.
Nul ne sait de quoi décéda Akhenaton, ni même où se trouvent sa dépouille et celle de son épouse.
Smenkhkarê disparut lui aussi mystérieusement.
Tout-Ankh-Amon prit la succession de son père très jeune à Amarna, pour retourner ensuite à Thèbes.

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours