Le Cheval et La Charrerie dans l'Egypte Antique. Le Dromadaire

Le cheval vient d'Asie. Il fut introduit en Egypte vers le troisième millénaire, peut-être par les Sumériens durant les échanges commerciaux.
Antérieurement, sans doute le bovin servait-il au transport de marchandises ?
Le char et le corps d'armée, la charrerie, ne datent que de la XVIIIème dynastie.
Les Egyptiens ne connaissaient pas la roue, avant que les Asiatiques ne leur fassent découvrir.
Il semblerait que les chars de Tout-Ankh-Amon soient les premiers découverts. Ensuite, les scènes de Ramsès II fier dans son char durant la Bataille de Kadesh n'est plus à souligner.

Je profite de ce sujet pour mentionner que le dromadaire, autre monture phare de l'Orient, n'a été apporté en Egypte que très récemment, du moins, intégré à notre ère.

Même dans la banlieue du Caire, une fois par semaine, le marché aux dromadaires est un moment très intéressant. Les Nubiens, principalement, sont des marchands de Kamel! Afin de les vendre au meilleur prix (il faut compter entre 2 000 et 4 000 dollars par bête), le propriétaire leur fait une toilette et un toilettage minutieux.
Cet animal est raleur!!! Mais indispensable pour les traversées du désert. Même s'il ingurgite en une seule fois une quantité d'eau équivalente de la capacité d'une baignoire (!!), il peut rester 4 à 6 jours sans boire. Toute l'eau est stockée dans sa bosse.

ATTENTION : en Orient, dans le Maghreb, il n'y a pas de chameaux (avec deux bosses), on ne les trouve qu'en Asie. Cependant, un seul mot en arabe les identifie : Kamel, ou kamal, ou chamel suivant l'accent du pays.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés sur 7 jours