Ô Divine Thèbes - Louxor - Egypte - Poème

Ô Divine Thèbes
Ville de Haute Egypte
Ville aux cent portes
Scindée en deux par le Nil.
Le faste pharaonique resplendit
Sur tes deux rivages
Ton Est, la rive des Vivants,
Ton Ouest, celle des Morts.
Au coeur de ta cité
La vie foisonne, sereine
Tes calèches tintinnabulent
Tel le sistre d'Hathor
Parmi tes temples fiers.
Au sein de ta montagne désertique
Les tombes ont perdu leur silence
Les temples funéraires ne sont plus secrets
Tes trésors sont si nombreux
Qu'ils font de toi une ville mystérieuse,
Ville culturelle et historique.
Lorsque le soleil décline
Tu offres les plus majestueux couchers de soleil.
Ton ciel se teinte alors d'un ardent orangé
Tandis que tes felouques perdent leur blancheur
Pour se noircir d'ombre.
Ô Divine Thèbes,
Tu es Déesse pharaonique de la Connaissance,
Telle l'était la déesse Sechet.

 20 mars 2012 © Sylvie Barbaroux ( Texte et Photo)
Découvrez Thèbes sur mon site "Destination Egypte" .
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés sur 7 jours