Le Plateau du Lassithi - Lassithia - Crète - Grèce

Dimanche 30 avril 2017

Le plateau du Lassithi - Lassithia




L'autocar quitte la côte et serpente sur une route pittoresque à la vitesse limitée à 40 km/h, où les troupeaux de moutons ont la priorité.


En montagne, les automobilistes ont l'interdiction de klaxonner pour éviter d'effrayer le bétail qui, dans l'affolement, risqueraient de se blesser et de causer des accidents. Ces derniers semblent pourtant nombreux d'après les nombreuses petites chapelles en bordure de route - j'aurai l'occasion de vous en parler prochainement.


Le paysage de montagne est magnifique et se colore de rose sur l'affluence d'une plante endémique crétoise, l'ébène de Crète avec ses nombreuses fleurs roses.


Le paysage est sculpté par les nombreuses oliveraies, on y voit des pommiers, des néfliers, des chênes à petites feuilles. Alors que les plages ne sont pas si éloignées, il suffit de lever la tête pour admirer des neiges éternelles des monts crétois.



Depuis le plateau à 1 000 mètres d'altitude, où demeurent quelques rares moulins à vent qui irriguaient naguère les champs - aujourd'hui le goutte à goutte les arrose - les cultures multiples offrent un patchwork verdoyant et jauni par les les grains d'orge.
" La Crète est le grenier de la Grèce", cette phrase prend tout son sens.
Un arrêt repas dans la taverne Celi Ambelou - Taverna c'est ainsi que l'on dit en grec - dont le déjeuner est des plus copieux et un pur délice. En entrée, salade crétoise, tzatziki, dolmas, en plat, de la longe de porc délicieuse accompagnée de pommes de terre et en dessert, le plus exquis yaourt que j'ai pu manger avec du miel de Lassithia !
Les petits villages traversés sont imprégnés d'une grande nostalgie d'un passé politique et économique plus florissant. Ils se meurent, abandonnés par les plus jeunes. Seules des veuves vêtues de noir y résident dans le silence absolu.


Nous quittons la montagne et arrivons sur le port d'Aghios Nikolaos. L'autocar se gare et un gigantesque bateau de croisière bouffe la vue sur la Mer de Crète.


Pourtant, cela ne semble pas déranger Europe assise sur le taureau et brandissant les symboles de la terre et du ciel !



J'ai surnommé le port d'Aghios Nikolaos le "Cassis crétois" ! Il est plein de charme ainsi que ses ruelles commerçantes. Et les glaces y sont succulentes !



La balade est terminée, le groupe est installé à l'hôtel Ariadne, dont seule la vue m'a plu... donc je n'étofferai pas sur le sujet, mais pour clore cette première journée, je ne vais pas me répéter par la photographie du coucher de soleil que j'ai postée il y a quelques jours, mais vous offrir ce lever de soleil pour marquer mon impatience à poursuivre en votre compagnie ce voyage en Crète.

video
© Vidéo et photos Sylvie Barbaroux - Voyage en Crète 2017

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours