Une plaie végétale pour le Nil et sa faune : L'anémone d'eau appelée aussi jacinthe d'eau - Haute Egypte


© Sylvie Barbaroux

Depuis plusieurs années, les biologistes ont constaté un fléau végétal : l'anémone d'eau ou jacinthe d'eau.
Cette plante prolifère tout le long du Nil, du grand sud au Delta. Ses besoins en oxygène, dont ses racines et ses feuilles raffolent, appauvrissant l'eau, les poissons meurent tandis que ceux qui survivent ne se reproduisent plus.
Des scientifiques ne savent comment enrayer cette nouvelle plaie d'Egypte.

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours