Il était une fois les Paysages du Haut Atlas et du Grand Sud Marocain

Paysage de montagnes creusées d'oueds où quelques mini oasis se perdent dans leurs gorges, il est dessiné par de petits villages. Chacun a sa kasbah qui trône au sommet du point le plus haut. Ces kasbahs ne sont pas des harems ! Oh non, il s'agit de greniers dont chaque immense pièce est réservée aux céréales, aux fruits séchés... Réserve alimentaire communale.
L'élevage principalement ovin laisse brouter les moutons, se nourrir des fruits de l'argan qui seront, ensuite, récupérés pour que les femmes en extraient la fameuse huile d'argan. Les activités agricoles sont nombreuses: légumes, menthe, henné, dattes, agrumes, miel, l'huile d'olive...
En voyage organisé, il est presque impossible de s'arrêter le long d'un ruisseau, regarder les femmes faire leur lessive dans leur lavoir naturel.
Les montagnes portent encore les stigmates du Jurassique avec leurs strates aux découpes impressionnantes.
Soudain, les portes du désert, le Sahara. Dès que le vent se lève, le ciel prend leur couleur ocre rosé offrant ainsi une vue différente chaque jour, chaque heure, à chaque instant.
Pour découvrir ce dépaysement de cette contrée du nord ouest africain, un simple clic sur cette photographie vous ouvrira les portes du Grand Sud Marocain.

© Sylvie Barbaroux

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours