La Naissance de l'Hydravion Grâce à Henri Fabre sur l'Etang de Berre - Provence - France

Alors que je vis chaque jour avec l'étang de Berre et l'aéroport Marseille-Provence devant ma fenêtre, avec un grand-père paternel et un père ayant travaillé dans le secteur de l'aviation, en ce jour, j'ai l'envie de rendre un hommage à un grand ingénieur provençal dont plusieurs écoles portent son nom, Monsieur Henri FABRE.

Henri Fabre, ce provençal d'origines ciotadènes, aixoises, varoises nacquit en 1882 et décéda en 1984 à l'âge de 102 ans.


Ingénieur, Chevalier de la Légion d'Honneur en 1923, Membre de l'Académie des Sciences, Lettre et Beaux Arts de Marseille en 1927, il fut un homme visionnaire.
En effet, après ses études, il créa un aéroplane capable de se poser sur l'eau.
Ce fut le 28 mars 1910 qu'il effectua le premier test avec son hydravion "Le Canard" où il parvint à faire 800 m et à se poser sur les eaux de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône - unique lac salé d'Europe).
Lors d'un nouveau vol deux mois plus tard, pour avoir pris trop d'altitude, Le Canard se fracasse sur l'eau sans qu'Henri Fabre ne soit blessé. Il pensa alors : "... c'est bien ce que je pensais, on peut, sans se blesser, faire sur l'eau des chutes qui sur terre pourraient être mortelles..."



Suite à un nouvel échec à Monaco, il cessa alors les essais en vol et se consacra à la fabrication et innovations de flotteurs qui équiperont les hydravions de la Marine Nationale Française durant la Première Guerre Mondiale.

Grâce à Henri Fabre, les fabuleux oiseaux de feu, les Canadairs, ont vu le jour et volent tous les étés pour vaincre les nombreux incendies en Provence en écopant, encore, sur l'étang de Berre.

Crédits photos : Google images

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours