La Turquie

Très prochainement, je vous parlerai en détail de la Turquie, ancien pays ottoman, qui depuis huit ans est géré par une politique fort intéressante, comme les soins médicaux gratuits pour tout le monde dans les hôpitaux publics, et qui, dans le privé, ne coûte que 10% aux patients. La scolarité est obligatoire à partir de l'âge de 8 ans, et est entièrement gratuite, sauf les écoles privées bien évidemment.
De plus, je n'ai jamais vu un pays aussi propre, avec un peuple aussi courtois, accueillant, respectueux à l'égard du touriste, qui n'est jamais agressé par le commerçant ni le passant.
Le Sud Ouest de la Turquie d'Antalya à Izmir en passant par Ephèse, Kemer et Pamukkale offre un paysage plein de fraîcheur avec ses côtes méditerranéennes et égéennes qui me faisaient songer aux calanques de Cassis (que je vous montre de temps à autre) et soudain, la montagne où des sommets sont encore enneigés, avec une végétation grecque aux nombreux oliviers, amandiers, noisetiers, figuiers... Et soudain, les traces du passé glorieux d'Alexandre Le Grand, d'Adrien parsèment les lieux de tombeaux, de colonnes oubliés.
Les sites archéologiques, dont les fouilles sont récentes, sont splendides. Pour avoir connu les plus belles villes antiques de Méditerranée en Libye (je confirme leur beauté et leur grandiose), je n'ai jamais vu autant de théâtres gréco-romains qu'en Turquie.
Hormis l'Est du pays (Kurde), la Turquie est un pays riche contrairement à ce que l'on pourrait imaginer. C'est sans doute l'unique pays actuel auto-suffisant en nourriture.
Antalya est une ville moderne, que je ne trouve pas jolie, cependant la vieille ville est mignonne avec son port de pèche et la ville en hauteur dont l'entrée n'est autre que La Porte d'Adrien!
La Turquie est aussi le paradis des animaux. Les Turcs adorent les animaux, et il suffit de voir les chats, les chiens, les oiseaux, les gallinacés dans les villes et villages pour remarquer leur nonchalance : ils ne reçoivent jamais de coup de bâton et ne sont jamais chassés, contrairement à bien d'autres pays que j'ai parcourus durant plus d'une décennie.
Les villages ne sont pas très jolis aussi, les maisons sont (à mon goût) très banales, pourtant ce que je trouve de très judicieux, ce sont les citernes sur tous les toits d'immeubles et de villas avec des plaques solaires : il s'agit des cuves d'eau chaude chauffée par l'énergie solaire et dont l'eau chaude est gratuite...
Je n'ai entendu qu'un seul coup de klaxon en une semaine... Les automobilistes sont disciplinés.
Les feux rouges sont très judicieux aussi : lorsque le feu est au rouge, il passe ensuite au orange pour informer les automobilistes de se préparer à passer la première, et ensuite ça passe au vert. Bien plus logique que les nôtres. Les panneaux lumineux de signalisation routière sont à énergie solaire.
La vie en Turquie n'est pas chère. Le travail "au noir" est accepté, chacun se débrouille pour travailler déclaré ou/et non et gagner son argent. Cependant, l'Etat récupère le manque à gagner des impôts par des produits surtaxés comme l'essence qui est à 4,10 lirami turques, soit 2,05€ le litre, l'huile d'olive et l'alcool. Quant aux loyers, la nourriture et les besoins nécessaires au quotidien, les fruits et légumes (délicieux), tout est très abordable. La pays exporte l'huile d'olive (surtout en Italie), les raisins de Smyrne, les figues, les noisettes, les noix, le coton (qualité très réputée pour le linge de toilette éponge), les abricots secs.
La campagne turque me fait songer aux pays des Balkans, même dans la tenue vestimentaire de ses habitants.
L'air y est bon, respirable, pas de pollution, une eau claire.
Vous pourrez constater par vous-mêmes, très bientôt, ce que je vous décris ici grâce aux nombreuses photographies auxquelles je n'ai pu résister.
Très sincèrement, en toute honnêteté, si j'ai un pays à conseiller pour des vacances liant culture et détente/bien-être, sans aucun regret (bon, en tour opérateur il y a des bémols, mais voilà, il faut bien découvrir un pays avant de s'y rendre seul(e), c'est ma façon de voir les choses!), c'est bien la Turquie. Je ne fais aucune infidélité à l'Egypte, au Maroc... mais, j'avoue que la Turquie m'a conquise, et je vous assure que c'est tellement agréable de visiter sans être agressés par les commerçants, dont leurs articles ont les prix de mentionnés, sans être insultés, de remarquer une propreté des rues même dans les villages extraordinaire, que je ne peux qu'être ravie d'avoir fait la connaissance avec la Turquie.
Je vous raconterai un peu son histoire antique et moderne qui valent la peine d'être connues, car la Turquie est un pays libre et laïque depuis peu, son écriture a été changée... Je me ferai un plaisir de vous conter tout cela. En attendant, voici quelques photographies pour vous mettre dans l'ambiance des sujets qui vous seront proposés.
Bien à vous,

Sylvie Barbaroux













Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours