L'Ogdoade

Il y a plusieurs semaines de cela, j'avais abordé le thème "L'Ennéade" présentant les neuf dieux (et déesses) primordiaux.
La croyance, mythologie égyptienne, est très complexe. Essayons de la simplifier pour l'aborder sans trop rentrer dans les détails...
Cependant, dans l'Egypte antique, les premiers dieux furent créés grâce à une naissance de l'ordre à partir du chaos.
Avant que les dieux n'apparaissent, seule une étendue aqueuse pleine de forces chaotiques, le Noun, formait une planète. Dans ces eaux étranges, "l'esprit créateur" ne demandait qu'à pouvoir vivre, mais les forces du Mal, le chaos, l'en empêchaient, et le serpent Apopis ou Apep était le "maître".
Le Bien fondateur eut sa revanche, et la première terre apparut. La vie naquit sous forme de rapaces, d'oiseaux ( vie animale). Puis, des eaux vint le lotus ( vie végétale) et le soleil, première divinité.
Il lui fallut des pouvoirs afin d'établir l'ordre et combattre le chaos.
Le Soleil fut doté de trois pouvoirs : "la parole réalisatrice" Hou, "l'intelligence" Sia, et "la magie" Heka.
Il ne pouvait agir seul convenablement aussi la déesse Maât naquit du Soleil. Elle fut alors la "justice", l'"ordre", la "vérité".
Puis, progressivement la solitude fut brisée par la naissance de dieux et déesses multiples.

Les créateurs divins primordiaux étaient au nombre de quatre :
Amon-Rê, dieu de la Fertilité, dieu solaire qui fertilisa l'oeuf cosmique pour créer les autres divinités de l'Ogdoade - vénéré à Thèbes.
Atoum, qui fut le premier à sortir du chaos primordial sous l'aspect d'un serpent à tête humaine. Sous le nom de Rê-Atoum il devenait le soleil du soir qui s'en allait plonger dans le ventre de Nout et renaître le lendemain. Il était aussi représenté seul sur la butte primordiale, son phallus en main, faisant alors jaillir son sperme pour donner vie au premier couple divin : Shou et Tefnout (cf le dossier sur l'Ennéade) - vénéré à Héliopolis.
Khnoum contrôlait les crues annuelles du fleuve bienfaiteur. Il était représenté avec une tête de bélier. A l'aide de son tour de potier, de l'eau et de l'argile (limon du Nil), il façonna les dieux, déesses, les animaux, les hommes et les femmes - vénéré à Esna et Assouan.
Ptah, dieu des Artisans créa lui aussi les dieux et les rois dans un métal précieux (sans doute l'or). Mais il les dota surtout du pouvoir intellectuel. Il était représenté le crâne rasé portant comme un bonnet, une barbe postiche, une longue robe l'emmaillotant et la crosse du savoir sur son coeur tenue des deux mains - vénéré à Memphis (première capitale de l'humanité).

L'Ogdoade

Elle se composait de huit divinités constituées en quatre couples représentant chacun un des quatre aspects de l'état primordial :
Noun et Naunet, dieu et déesse des Eaux Primordiales.
Kek et Keket constituaient les Ténèbres.
Amon et Amaunet étaient l'incarnation de l'Indéfinissable (pas facile à comprendre je le conçois volontiers!!).
Heh et Hehet étaient l'Univers, l'Espace infini.

Toutes ces divinités étaient sous l'aspect de serpents, de grenouilles et aussi de babouins (qui saluent toujours dans la jovialité l'aurore d'un jour nouveau).
Le lieu du culte de l'Ogdoade était à Khéménou qui signifiait "La Ville des Huit" autrement appelée Hermopolis par les Grecs.
Cette ville serait "l'Ile de la Flamme" où le Soleil se serait levé pour la première fois conçu par les "Huit" formant l'oeuf cosmique, et Soleil, le petit poussin!!
On dit qu'une partie de la coquille de cet oeuf aurait été enterrée dans un temple à Hermopolis.

Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours