Le Vieux Caire


plein écran
Le Vieux Caire, la vieille Al Qahira, a un charme envoûtant, intriguant, avec ses ruelles étroites où la vie égyptienne des petites gentes se dévoile avec pudeur.
Les façades des maisons tiennent à peine debout, et de nombreuses mosquées fatimides et autres périodes du XIème et XIIème siècles de notre ère resplendissent par des rénovations fréquentes.

Le linge pend au balcon ; la fatma crie après les enfants qui lui rient au nez ; le père porte un grand plateau de palme tressée rempli d'aish et monte sur sa bicyclette ; une voisine épluche ses légumes sur le bord du trottoir, tandis qu'une autre jette par la fenêtre un seau d'eau (enfin j'espère que c'était de l'eau!).

En se promenant et en s'imprégnant du lieu, on pense que Belzoni et son épouse devaient vivre dans une de ces bâtisses?!

Parfois une porte vieille en bois est entrouverte, et en jetant un oeil curieux à l'intérieur, la surprise peut être de taille par la beauté de la demeure, un peu comme au Maroc, où des riyads sont bien camouflés!

Les moucharrabiyeh sournoisent toujours les passants, cachant ainsi les femmes de l'habitation qui, elles, regardent ce qui se passe à l'extérieur.

Le souk Khan el Khalili en fait partie. Même si le coeur du souk fait très touristique, il suffit de s'en égarer un peu pour arriver dans de petits coins charmants.

Il y a deux ans, j'ai osé demander à monter sur le toit d'une vieille mosquée à l'entrée de Khan el Khalili où la vue sur Le Caire est splendide, avec les pigeonniers sur le toit des maisons, les bougainvilliers resplendissants, d'un côté la Citadelle de Salah el Din, à l'horizon de la ville ancienne et moderne, les pyramides de Guizeh, Dahshour et Saqqarâ sont voilées par la pollution étouffante.

Et lorsque les mille minarets font retentir simultanément le verset du Muezzin - Allahhhh wouak bar! Bismila, bismila... - l'Orient vous ouvre son coeur.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés sur 7 jours